Les bases du SEO: ce que l’on doit savoir sur le référencement Web

by Benoît on 15 août 2011

Share

Marketing Internet: faire confiance aux pros!Pour éviter de se perdre dans le tourbillon des millions de sites web et des blogues en ligne, un bon site doit être bien optimisé pour les moteurs de recherche. La technique qui permet cette optimisation s’appelle le SEO (Search Engine Optimization). Certains aspects du SEO sont assez simples et peuvent s’appliquer facilement, tandis que d’autres sont plus complexes et difficiles à comprendre.

Alors que plusieurs entreprises dépendent maintenant de l’achalandage en ligne pour générer leur revenu, les experts en référencement Web ont de quoi se mettre sous la dent. Ces entreprises ont réellement avantage à se tourner vers les agences spécialisées en référencement Internet pour gérer leur optimisation de sites Web s’ils veulent se démarquer sur la Toile. Toutefois, de nombreux aspects du SEO peuvent être traités par tout bon webmestre, sans avoir recours à un professionnel ou à un expert.

Le référencement onsite et le référencement offsite

Il existe deux principaux types de référencement. D’abord, il y a le référencement onsite, aussi appelé référencement organique ou naturel, qui mise sur une optimisation directe du site lui-même. Ensuite, il y a le référencement offsite qui se déploie à l’extérieur du site et qui inclut notamment le Link Building et l’indexation. Dans une stratégie marketing Web efficace, les deux types sont tout aussi importants. Toutefois, on doit toujours commencer par le référencement onsite avant de travailler sur des stratégies de référencement hors page. Rien ne sert de mettre des efforts à l’externe si le site lui-même n’est pas performant.

Adapter son contenu pour le Web : titres, sous-titres et mots-clés

De nombreux aspects du site Web vont influencer les moteurs de recherche dans leur interprétation de la page du site ainsi que dans leur évaluation (comme le PageRank). Un des aspects premiers est certainement le contenu Web, soit le texte accompagné de ses titres et sous-titres apparaissant dans le corps (body) de la page. On doit y retrouver des mots-clés, préalablement déterminés, qui se retrouvent au cœur de la stratégie. Idéalement, on se concentre sur 3 mots-clés principaux, mais on peut en déterminer de 5 à 10 qui seront également présents dans le contenu.

Présence des mots-clés : viser le juste milieu

Découlant du contenu, la densité de mots-clés est un des facteurs pris en compte dans l’évaluation par les moteurs de recherche, mais la stratégie ne devrait pas s’y résumer . La densité des mots clés représente le nombre de fois que le mot-clé se retrouve dans le texte de la page.  Un site de vente de maisons neuves, par exemple, devrait avoir les mots « maison neuve » dans des endroits différents sur le site. Toutefois, on doit à tout prix éviter d’étourdir le lecteur avec des mots-clés malhabilement glissés un peu partout. N’oublions jamais que l’on s’adresse d’abord à des lecteurs en chair et en os.

Une surutilisation de mots-clés n’aidera en rien le positionnement du site sur les moteurs de recherche. Au contraire, il risque plutôt d’être mal interprété, voire jugé abusif. Lorsque l’on rédige du contenu pour un site Web, il importe de rédiger pour les humains d’abord et non pour les moteurs de recherche. N’oublions pas que ce sont les internautes qui visitent votre site et que c’est pour eux que vous avez bâti votre site Web. L’aide d’un rédacteur ou d’une rédactrice web vous sera fort utile dans l’élaboration de votre site si vous souhaitez un contenu performant.

Les balises titres et les descriptions Meta

Les balises titres et les descriptions Meta demeurent à ce jour des incontournables du référencement organique. Faisant partie de la tête de la page (head), ils sont invisibles pour les internautes, mais d’une importance capitale pour les moteurs de recherche. Lors de la construction de votre page Web, assurez-vous d’y inclure des titres et des descriptions Meta qui représentent bien votre contenu et qui incluent des mots-clés destinés à être connus. Ils doivent être courts, réfléchis et tenir compte d’un nombre de caractères précis. Sachez aussi que les mots-clés Meta (Meta keywords) ne sont plus utiles de nos jours; on peut donc mettre l’accent ailleurs. Encore une fois, l’aide d’un rédacteur Web sera appréciée surtout si le webmestre ne s’y connait pas trop en rédaction (chacun son métier, hein?!).

Inclure les balises ALT de vos photos dans vos efforts de référencement

Lorsque l’on intègre des photos dans le contenu d’un site, par exemple pour illustrer nos propos, il faut s’assurer de remplir les balises ALT avec des phrases complètes, incluant des mots-clés. On évite d’y inscrire des mots-clés à profusion, car cela constitue de l’abus. On se concentre plutôt sur le sens de la description en s’assurant que l’information est pertinente pour l’internaute tout en respectant une densité de mots-clés acceptable. Lorsque l’on remplit ces balises, on nomme la photo et elle peut ainsi être reconnue — et comprise — par les moteurs de recherche. Un seul mot-clé dans la description d’une balise ALT peut servir à optimiser le site. On pourrait donc ressortir dans les résultats de recherche grâce à une seule photo!

Enfin, en tant que webmestre d’un site, prendre le temps de se renseigner sur l’optimisation de sites Web ou faire affaire avec un professionnel du référencement Web permet au site d’être vu et lu. Un site Web qui n’a pas été optimisé ne sera visible qu’à partir de l’adresse URL exacte, tandis qu’un site optimisé ressortira aussi dans les moteurs de recherche sur des expressions ciblés, s’adressant donc à une clientèle d’internautes ciblée elle aussi. De plus, un contenu de qualité et une bonne optimisation permettent de générer un trafic important et ainsi de rentabiliser un site Web. Pour gagner temps et argent, il est préférable d’y penser avant même d’amorcer toute construction de sites Web !

AVIS : Rappelons que cet article présente des bases visant à éclairer les néophytes. Il ne s’agit pas ici d’une formation sur le référencement, mais d’un survol de ce que cela représente.

Si vous avez aimé ce billet, s'il vous plaît envisager de laisser un commentaire ou de souscrire au flux RSS afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux RSS.

{ 18 comments… read them below or add one }

Webdesigner octobre 3, 2011 à 5 h 04 min

De bons conseils pour débuter en référencement naturel :)

Répondre

Création site dijon octobre 7, 2011 à 2 h 29 min

On a déjà lu beaucoup de blog sur le référencement et leur lot de marche à suivre pour optimiser soi- même le référencement d’un site internet. On retrouve ici la plupart des informations à prendre en compte pour améliorer le SEO.
A noter : un bon CMS fait quasiment tout seul ce travail d’optimisation dès lors que vous avez un minimum d’initiation au référencement et connaissance des mots-clés qui génèrent du trafic à votre activité.

Répondre

Seo Montreal octobre 20, 2011 à 13 h 24 min

Je suis bien d’accord avec @creationsitedijon concernant les fonctionnalités d’un bon gestionnaire de contenu, si l’on utilise Wordpress! À mon avis, c’est le gestionnaire le plus complet point de vue SEO, en plus, d’être simple d’utilisation avec le bon plug-in!

Répondre

Janie Ducharme octobre 28, 2011 à 11 h 38 min

Tout à fait! Il va de soi que de nombreux outils existent pour le SEO et dans cette optique, Wordpress propose des fonctionnalités très efficaces en référencement naturel. Mais gageons que le commun des mortels ne sait même pas ce qu’est le référencement, alors il faut débuter quelque part 😉

Répondre

LaurentB octobre 23, 2011 à 6 h 50 min

Ca doit être parce qu’on vient de perdre en finale de cdm, mais je pense que résumer les bases du référencement en une page est du grand n’importe quoi. C’est même carrément dangereux pour ceux qui vont croire que ça se résume là.

Répondre

Janie Ducharme octobre 28, 2011 à 11 h 31 min

Merci Laurent pour votre commentaire. Bien que vous ayez tout à fait raison, nous ne croyons pas que les gens se limitent à un seul article pour se forger une opinion sur un sujet aussi complexe que le référencement. Ceci étant dit, il serait dommage de se priver de discuter de SEO sous prétexte de ne pas tout couvrir en un seul article… Réussir son référencement exige temps et expérience, mais il est possible d’en faire ressortir les bases pour informer rapidement les curieux sur ce que c’est le fameux référencement dont le Web ne peut plus se passer. La mise en garde est faite: le référencement est complexe!

Répondre

Derek novembre 2, 2011 à 22 h 20 min

Tout à fait d’accord à Janie sur ce point. Laurent, le titre de la page c’est « Les bases du SEO ».. et je crois que ça résume bien les bases. En passant j’ai bien aimé ton article « Non, je n’ai pas de mots clés dans l’URL »… Le but de cet article, je pense, n’était pas d’être aussi pointu et au même niveau que certains que tu écris. Par contre, le là à dire que c’est du grand n’importe quoi je suis pas d’accord avec toi. Tu dis  » C’est même carrément dangereux pour ceux qui vont croire que ça se résume là. » – Ceux qui « croient » que ça se résume là et bien ne font certainement pas de référencement et qu’ils y croient ou non, ne change rien en ce qui me concerne. Par contre ils ont un portrait global du processus…

Répondre

AxeNet octobre 30, 2011 à 6 h 26 min

La balise meta description utile pour le positionnement ? C’est nouveau ?
Elle renforce le taux de clics, c’est indéniable, mais pour le positionnement, elle n’apporte rien, vous faites une grosse erreur sur ce conseil.

Concernant la densité de mots-clé dans une balise ALT, 4%, cela veut dire que je met un mot clé pour une balise ALT de 25 mots ??? Ce n’est plus un ALT, c’est une encyclopédie.

Bref, vous avez raison sur les généralités, mais dans le détail, ce n’est pas vraiment cela.

Répondre

Janie Ducharme novembre 3, 2011 à 13 h 57 min

Bonjour AxeNet,
Effectivement, la balise meta description à elle seule ne sert pas directement au positionnement, mais elle s’inscrit dans un tout. Elle fait donc partie intégrante des efforts de référencement organique et comme tu le dis, elle renforce le taux de clics.
Quant à la densité de mots-clé de 4%, nous aurions dû préciser que c’était pour l’ensemble du texte et non pas seulement dans la balise ALT. Merci de nous rappeler à l’ordre! Nous procédons immédiatement à la correction.
Merci pour tes interventions, au plaisir de te relire!

Répondre

Guillaume décembre 19, 2011 à 15 h 17 min

Soyons mauvaise langue jusqu’aù bout.
La balise meta description est UTILE pour le positionnement. Je m’explique : une bonne balise meta description c’est un meilleur taux de clic, donc plus de trafic…. et le trafic influence le positionnement, CQFD 😉

Répondre

Julien@Tutoriaux Webmasters octobre 31, 2011 à 3 h 49 min

Article intéressant qui rappelle les bases du Référencement qu’il ne faut pas oublier.

Répondre

Pelisboule novembre 1, 2011 à 15 h 16 min

Je suis plutôt d’accord avec ce qui est abordé dans cet article (mais un peu aussi avec Laurent ;))…
Par contre je poste une réaction sur la densité de mots clés dont l’intérêt pour la SEO n’est qu’un mythe dont on ne devrait plus voir de référence « sérieuse » sur le domaine !
Afin d’apporter ma pierre à l’édifice et aussi pour montrer qu’il ne s’agit pas que de mon opinion mais bien de l’avis éprouvé d’une communauté de professionnels voici une source intéressante : http://www.seomoz.org/ugc/seo-myths-that-persist-keyword-density

Répondre

Janie Ducharme novembre 7, 2011 à 8 h 45 min

Merci pour cette précision!

Répondre

AxeNet novembre 6, 2011 à 15 h 01 min

4% ? Et pourquoi pas 8 ou 42 ?
42 c’est bien, c’est la réponse ultime, ne l’oublions pas !

Trêves de plaisanterie, on voit des pages parfaitement positionnées sur des requêtes difficiles en ayant une seule fois un mot-clé sur une page de 300 mots. La densité de mots-clés est une légende.

Votre réponse sur la meta description est étrange. Vous insistez sur les balises meta pour le référencement, mais vous dites dans l’article que la balise keyword ne sert à rien (c’est juste), et vous me répondez très justement que la balise description n’apporte rien non plus en positionnement. A quoi sert donc votre paragraphe ?

En fait, votre article me fait peur car sur un tiers de celui-ci, vous annoncez de vieilles suppositions de 2001 comme des vérités à suivre et vous risquez d’induire des non-initiés en erreur.

Bon, au delà de ça, j’apprécie votre humilité dans vos réponses aux commentaires. Merci pour ça.

Répondre

Janie Ducharme novembre 7, 2011 à 8 h 44 min

AxeNet, puisque vous semblez si emballé par cet article, je vous propose de nous faire vos suggestions et recommandations claires quant au référencement organique. Ce sera davantage constructif! 😉
Et n’oubliez pas que le public visé n’est pas un public d’experts, mais de néopĥytes et de curieux.

Répondre

AxeNet novembre 7, 2011 à 14 h 55 min

Bonsoir Janie

J’en ai déjà écrit de belle tartines sur le sujet sur mon blogue, où un débutant et mêmes quelques initiés trouveront leur bonheur. Même si d’autres articles sont parus depuis.

Répondre

Laurence@Easysocialmedia novembre 13, 2011 à 22 h 13 min

Merci pour cet article qui résume rapidement mais efficacement les bases du référencement. A mon tour, je ne suis pas d’accord avec les commentaires, l’objectif de cet article n’était pas de dresser un panorama complet du SEO mais bien de donner quelques bases dans un vocabulaire compréhensible pour les débutants, opération réussie à mon avis!

Répondre

Janie Ducharme novembre 14, 2011 à 8 h 35 min

Merci Laurence!

Répondre

Leave a Comment

{ 2 trackbacks }

Previous post:

Next post: